Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 mars 2013 4 21 /03 /mars /2013 22:22

 

Y a des jours où on se dit qu'il n'y a pas de hasard, que ce que l'on vit est écrit .

Il y a 8 jours, un ami Belfortain téléphone et demande l'hospitalité pour la nuit du 20 mars. Distraite ou encore sous le plaisir de l'entendre, nous ne nous sommes plus vu depuis 4 ans, je n'entends pas tous les détails de ce qu'il ne dit. Je retiens qu'il soutient enfin un truc à la fac le 21 mars et qu'il souhaite arriver la veille pour ne pas subir le double stress du déplacement et de la soutenance.

 

Arrive le 20 mars avec un François un peu stressé. On parle de chose et d'autres (les familles et les amis occupent le gros de la discussion) et je finis par comprendre qu'il soutient le 21 mars une thèse en psycho sur laquelle il bosse depuis 10 ans. La soutenance est publique et il me confirme que je peux y assister si cela m'interresse d'autant plus que quelques autres amis y assisteront, pour certains plus vus depuis 10 ans. Je ne promets rien sauf de voir si je peux me dégager une heure ou deux pour assister à cet exercice qui m'est inconnu.

 

14h10 arrive le jury qui prend connaissance de la disposition des lieux. Les 4 membres décident de s'installer sur les gradins, face au thésard qui attaque sa présentation powerpoint sur le sujet "Deuil et adoption".

21032013-_1060579---copie.jpg 21032013-_1060588.jpg

 

40 minutes plus tard, les membres du jury reprennent leur place face à un François seul pour un exercice de critique, d'approfondissement et de questionnement. La présidente du jury invite chaque membre à prendre la parole à tour de rôle. Et la première à commencer est la directrice de thèse qui pointe des faiblesses et des points forts. Les interventions sont fort pertinentes et ouvrent des questions aussi interressantes les unes que les autres. Je m'avise alors que la présidente du jury a une tête qui ne m'est pas inconnue, une impression bizzare de déjà vu, d'avoir vécu un truc avec elle .... j'interroge mon voisin qui consulte son appareil photo (il a pris en photo le panneau d'affiche sur lequel était inscrit la composition du jury) et me donne son identité . Retour en arrière de 30 ans , cette nana est une amie de lycée que j'ai perdu de vue après le bac. A partir de là, je perd aussi un peu le fil. 

21032013-_1060595.jpg 21032013-_1060610.jpg

 

17h00. Chacun s'est exprimé, François a justifié ... on est fatigué pour lui. Le jury se retire pour délibérer. Débriefing du thésard avec ses proches dont une de ses filles. Lorsque les membres du jury reviennent, ils arborent un franc sourire et demandent à l'assistance de se lever. La présidente annonce au thésard qu'il est désormais docteur en psychologie. Ce qui est salué par une save d'applaudissements .

21032013-_1060621.jpg 21032013-_1060630.jpg

 

Pour faire bref, je me rapproche de la présidente, Anne, qui m'a également reconnu dans l'assistance et me rappelle dans l'ordre :

- le nom de mon petit ami en terminale (!) et m'indique qu'elle l'a croisé il y a 3 semaines de cela à Strasbourg.

- ma passion pour la ville de Selestat

- ma passion pour le dessin.

 

J'hésite à mettre la photo de classe de terminale qui a dérangé mes garçons parce que leur mère tient la main d'une amie de classe qui n'est autre qu'Anne ! (comme j'assume moyen ... surtout le look du début des années 80, t'as qu'à cliquer sur la phase terminale pour voir cette photo) 

 

Là où je m'interroge sur la notion de hasard, c'est qu'avec Lou, nous sommes en train de nous reposer la question de la prise en charge de ses problèmes de dys. Ce matin encore, j'ai recherché vers qui me tourner pour poser un diagnostique ou / et lui apporter une aide personnalisée. Or Anne est peut être une nouvelle porte d'entrée que nous n'avions encore pas exploré pour cela. 

 

Ce soir, j'ai, selon qui j'ai rencontré aujourd'hui, entre 10 et 30 ans de moins.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

Corinne 23/03/2013 21:52


Bon tu n'hésites pas hein tu as mon mail...

Ma Gribouillette 24/03/2013 09:27



merci 



Nounouche 23/03/2013 18:38


c'est quoi ce commentaire sur des copines qui t'empêchent de regarder un film !! Arrête de râler et imagine plutôt  qu'elle joie tu vas avoir de les revoir dans 20 ans !

Ma Gribouillette 23/03/2013 21:19



c'est une pique gatuite pour te faire réagir. Bingo !


j'ai passé une excellente soirée avec des copines qu j'espère bien revoir dans moins de 20 ans !



Corinne 23/03/2013 02:38


Pour le CMPP tout dépend des intervenants et aussi de Louis, c'est une histoire de confiance et surtout n'hésite pas à demander des bilans régulièrement. Il faudra aussique Louis n'hésite pas à
dire si la personne qu'il rencontre lui convient et éventuellement en changer, c'est vraiment une question de confiance... Peut-être as tu près de chez vous "une Maison des Adolescents" ou il
peut se rendre quand bon lui semble... Vous êtes formidables et tu verras il fera son chemin...


Je vous embrasse

Ma Gribouillette 23/03/2013 21:13



tu as raison, tout dépend des prestataires que l'on rencontre. Et chaque prestataire ne correspond pas à chaque cas. Je ne sais pas si on a une maison des adolescents à Strasbourg mais (le)
François ( de l'article) va diriger celle de Belfort qui ouvre lundi prochain.



Labaronne 22/03/2013 21:13


il y a comme ça des moments précieux

Ma Gribouillette 22/03/2013 23:33



rares, trop rares 



nath 22/03/2013 20:15


et bien quelle photo !!!


c'est incroyable cette histoire, ça doit faire chaud au coeur...


 

Ma Gribouillette 22/03/2013 23:33



elle te laisse sans voix cette photo, hein ? 


Et le prof de math (le beau mec du milieu) avait un oeil qui regardait droit devant lui pendant que l'autre foutait le camp. Le pb c'est que c'était jamais le même qui regardait devant. Le
désastre c'était quand il demandait à un élève d'aller au tableau , y en avait 3 qui demandaient "moi, m'sieur ?"



Présentation

  • : Le blog de ma Gribouillette
  • Le blog de ma Gribouillette
  • : Oui, je suis une fille chat. Mes maîtres me croient idiote ... mais faut se méfier des apparences. Quand mes maîtres ne sont pas là, je surf sur nenette, je lis le journal oublié, j'écoute la radio, je regarde la télé, j'observe la vie depuis ma fenêtre. Et je commente ...
  • Contact

Y a quelqu'un ?

Tu sais quoi ?

A consulter ce merveilleux blog, vous êtes actuellement :


Qui a dit "c'est tout ?"

Recherche

Archives