Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
31 mars 2010 3 31 /03 /mars /2010 21:43

conjuration des imbécilesJ'ai enfin fini de lire "la conjuration des imbéciles" de John Kennedy Toole ... deux mois et une journée de repos forcé m'ont permis de venir à bout des 534 pages (quand même) .

Je dois reconnaître que j'ai été attirée par le titre du livre, puis j'ai été accrochée par la présentation sur la 4eme de couverture. Ce livre promettait bien des surprises et je me suis laissé tenté. J'ai pourtant quitté Ignatus, sa mère et tous les personnages avec un sentiment à la fois d'agacement et de soulagement parce qu'à force de rencontrer des imbéciles on ne sait plus si on ne va pas être également contaminé (ou si on l'est déjà ...)

 

J'ai trouvé ce résumé qui retrace bien le livre, je me l'approprie donc :

 

Ignatus J. Reilly est gros… très gros… Ignatus est un gros fouteur de merde, révolutionnaire dans l'âme, schizophrène drolatique… Celui-ci, habitant encore chez sa mère à 30 ans n'a de cesse de remplir ses cahiers " Big Chief " de son projet littéraire visant à démontrer la dégénérescence de la société et prônant un retour à des mœurs plus saines dans une prose moyenâgeuse. Fou incompris (où est-ce le monde qui l'entoure qui est fou ?) Ignatus change d'idées comme il change de travail... démontrant en cela son inaptitude à s'intégrer dans la société qu'il critique. La conjuration des imbéciles est le roman d'une dégénérescence ou (au choix) de la renaissance d'un personnage hors norme…

Dans les années 60, un jeune auteur achève l'écriture d'un roman qui s'inspire de la citation de Jonathan Swift apparaissant d'ailleurs en préface de son ouvrage : " Quand un vrai génie apparaît en ce bas monde, on le peut reconnaître à ce signe que les imbéciles sont tous ligués contre lui ". Cet écrivain s'appelle John Kennedy Toole et se suicidera 10 ans plus tard à l'âge de 32 ans après avoir tenté vainement de faire publier son livre… Sa mère réussira à faire publier son premier livre à force d'acharnement et de conviction auprès d'éditeurs peu enclins à croire une mère de famille avouant à qui veut bien l'entendre que son fils mort a écrit un " grand roman ". A sa sortie, La conjuration des imbéciles est un énorme succès et comme pour souligner l'ironie des propos de Jonathan Swift, ceux-là même qui causèrent la mort de John Kennedy Toole 11 ans plus tôt, lui décernèrent en 1981 le prix Pulitzer…

Difficile d'imaginer canular plus dramatique, surtout lorsque l'on sent dans les premières pages de ce roman fulgurant la projection de ce jeune auteur dans ce corps gras, dans cet être nommé Ignatus Reilly, imbécile parmi les imbéciles. Difficile pourtant de ne pas rire devant cette critique acerbe de l'Amérique moyenne des années 60… difficile de ne pas sourire devant ce personnage égocentrique croyant tout savoir et développant des thèses plus absurdes les unes que les autres. Difficile de ne pas s'esclaffer devant la mauvaise foi, la paranoïa et l'hypocondrie aiguë (sacré anneau pylorique…) développées par ce clown intellectuel. Difficile enfin de ne pas se prosterner au fil des pages devant le style insaisissable de John Kennedy Toole, qui trouve échos aujourd'hui dans les livres de Chuck Palahniuk* par sa peinture sociale de l'Amérique chaotique et de Breat Easton Ellis par son incroyable sens du détail…

Partager cet article

Repost 0
ma gribouillette.over-blog.com - dans livres, films, et autres trucs
commenter cet article

commentaires

Anne 01/04/2010 20:49



Si si j'vais bien compris mais je l'ai prêté à plusieurs personnes qui n'ont pas réussi à le finir!!



ma gribouillette.over-blog.com 01/04/2010 21:50



Je l'ai prêté à Véro ma collègue, qui l'avait un jour commencé mais comme c'était un livre de la bibliothèque elle l'avait rendu sans le finir. j'espère qu'elle l'appréciera



Anne 01/04/2010 12:35



Ben moi je vais le relire car j'avais adoré !



ma gribouillette.over-blog.com 01/04/2010 20:38



je ne sais pas si j'ai été claire, mais j'ai bien aimé le livre



Présentation

  • : Le blog de ma Gribouillette
  • Le blog de ma Gribouillette
  • : Oui, je suis une fille chat. Mes maîtres me croient idiote ... mais faut se méfier des apparences. Quand mes maîtres ne sont pas là, je surf sur nenette, je lis le journal oublié, j'écoute la radio, je regarde la télé, j'observe la vie depuis ma fenêtre. Et je commente ...
  • Contact

Y a quelqu'un ?

Tu sais quoi ?

A consulter ce merveilleux blog, vous êtes actuellement :


Qui a dit "c'est tout ?"

Recherche

Archives